Comment construire une charte éditoriale ?

Comment construire une charte éditoriale ?

La charte éditoriale est un document de référence qui pose les règles encadrant la production de tous les contenus écrits publiés par une entreprise. Elle s’adresse à toutes les personnes amenées à écrire pour l’entreprise afin de garantir une certaine homogénéité dans les contenus produits. Il peut y avoir plusieurs rédacteurs web, mais l’entreprise aura ainsi sa propre voix, unique et facilement reconnaissable sur internet et les réseaux sociaux.

Au même titre que la charte graphique, la charte éditoriale entre dans le cadre de la stratégie de communication de l’entreprise. Pour qu’elle soit efficace, elle doit aborder un certain nombre de points précis : valeurs, objectifs, cibles, ligne éditoriale, etc. Voici les principales étapes à suivre pour rédiger une charte éditoriale pour votre entreprise.

La présentation de l’entreprise : histoire, valeurs et missions

Votre charte éditoriale ne s’adresse pas uniquement à vos collaborateurs qui partagent la même culture d’entreprise que vous. Elle s’adresse également à tous les prestataires externes qui seraient amenés à rédiger des contenus pour vous.

Rappeler l’histoire de l’entreprise (les raisons de sa création, ses grandes évolutions, ses réalisations, etc.) et les valeurs qu’elle défend permet de comprendre en profondeur l’identité de l’entreprise et aide à déterminer la voix que l’on veut lui donner. Ce qui est écrit et publié doit refléter l’identité et l’image de l’entreprise.

La stratégie de communication et content marketing

La rédaction et la publication de contenus sont un des outils principaux de la stratégie de communication et de content marketing. La charte éditoriale doit donc être établie en fonction des objectifs fixés dans ce cadre. Il convient donc d’y présenter les grands axes de la stratégie de l’entreprise :

  • Objectifs fixés face à la concurrence ;
  • Cibles visées (définition précises des cibles et raisons de leur choix) ;
  • Supports de communication utilisés et/ou à développer (canaux web : site internet, blog, réseaux sociaux, e-mailing et newsletter… ; canaux traditionnels : flyers, brochures et catalogues, affichage publicitaire…)

Prendre en compte ces différents éléments vous permet de mettre en place une ligne éditoriale précise, adaptée et efficace.

La ligne éditoriale : le fil rouge de la charte éditoriale

La ligne éditoriale définit en détail tout ce qui doit régir la rédaction de contenus pour votre entreprise : thèmes et sujets abordés, ton et vocabulaires employés, supports et formats de contenus utilisés, univers sémantique et mots clés à respecter, fréquence de publication, etc. La ligne éditoriale est la colonne vertébrale de votre charte éditoriale : elle pose clairement les règles de rédaction à suivre. C’est donc elle qui va guider les rédacteurs au quotidien dans la production de contenus.

  • Les thèmes et les sujets

Pour une stratégie de communication et une stratégie de contenu efficace, vous devez identifier les thèmes et sujets qui préoccupent et intéressent votre cible. Vous devez aussi vous assurer que vous possédez, par le biais de l’image de votre entreprise et de votre marque, une certaine légitimité pour vous exprimer sur telle ou telle problématique. Informations, actualités, conseils… À vous de choisir ce qui correspond à l’image que vous voulez donner de votre entreprise.

  • Le ton et le vocabulaire

Ces éléments de langages sont très importants : ils reflètent l’image de l’entreprise et permettent de créer un lien particulier avec le public visé. On ne s’adresse pas de la même façon à des séniors qu’à de jeunes actifs par exemple. Adapter le discours est donc indispensable pour toucher la cible visée. Vocabulaire soutenu ou courant, ton sérieux ou décontracté et humoristique, tutoiement ou vouvoiement… À vous de définir le positionnement de votre entreprise.

  • Les supports et les formats

La rédaction web n’est pas la même si l’on écrit des articles de blog ou des post sur l’un des nombreux réseaux sociaux. La structure doit s’adapter au support utilisé : nombre de mots, titres (H1, H2, H3…), chapô et méta description, longueur des paragraphe… Tout doit être bien défini dans la ligne éditoriale en fonction de chaque support utilisé et de la stratégie seo pour faciliter le travail du rédacteur web et harmoniser au mieux la production de contenus sur le long terme.

  • L’univers sémantique et les mots clés

Faire une étude des mots clés et des champs sémantiques qui s’appliquent aux thèmes et sujets que vous souhaitez aborder est un excellent moyen d’améliorer votre efficacité et votre créativité rédactionnelle. Tout en restant dans vos thématiques privilégiées, vos contenus sont plus riches et plus pertinents. En travaillant un certain nombre de mots clés, vous optimisez également votre SEO. Vos publications ressortiront ainsi en meilleure position sur les moteurs de recherche et vous atteindrez ainsi plus facilement votre cible. Car ne l’oublions pas, pour être efficace sur le web, il faut être visible et se différencier de ses concurrents.

  • La fréquence de publication

Publier des contenus régulièrement favorise votre positionnement sur internet et permet d’établir une relation sur le long terme avec votre cible. À vous de choisir la fréquence de publication la plus adaptée aux sujets que vous abordez. Certains thèmes sont très récurrents et presque quotidiennement recherchés par les internautes, d’autres moins fréquents. Il est également important d’établir un planning de publication précis. Vos rédacteurs web peuvent ainsi s’organiser et établir des priorités afin de respecter vos délais et vos impératifs. Vous êtes ainsi assuré de ne rater aucun évènement important pour votre entreprise et d’être présent au moment où vos lecteurs vous attendent.

  • La typographie, l’orthographe et les visuels

Pour des contenus harmonisés au maximum, vous pouvez vous inspirer de la charte graphique de votre entreprise, si celle-ci en possède déjà une. Cette charte graphique définit l’identité visuelle de votre entreprise et est un des documents de référence de sa stratégie de communication. Son utilisation est d’ailleurs bien souvent complémentaire à celle de la charte éditoriale.

N’hésitez donc pas à rappeler certaines règles de rédaction dans votre charte éditoriale : ponctuation, majuscules, police, couleurs, taille des caractères, utilisation de l’italique… De même, si deux orthographes sont possibles pour un même mot, vous pouvez tout à fait choisir de privilégier l’une ou l’autre. Indiquez votre choix dans votre ligne éditoriale pour que vos rédacteurs en soient informés. À vous également de définir le type de visuel et d’illustrations que vous souhaitez utiliser pour vos contenus : logo, photos, dessins, graphiques, etc.

La présentation de l’équipe éditoriale et la répartition des tâches

La charte graphique est l’endroit idéale où présenter les personnes chargées de la production des contenus pour votre entreprise. Il est souvent utile d’expliquer le fonctionnement de l’équipe éditoriale, de préciser le processus de production, de validation et de publication des différents contenus (en indiquant la répartition des tâches entre les membres de l’équipe), et de présenter les différentes personnes à contacter selon les besoins.

Write a comment